Voici la suite de cette magnifique observation, menée conjointement avec Paoooline pour la première partie, j'avais oublié de le préciser...

Les métiers suivant sont des métiers existants en Suède, je les ai vu de mes petits yeux là bas. Mais pas en France.

Surveilleur gentil de barrières de métro, parce que sinon ça resquille à mort. Repérable à 200km grâce à leurs gilets jaunes fluo. Il te tabasse même pas quand tu gruges, demandez à Charles, il te dit "Allez hop, on t'a vu, tu recommences". S'offre à vous le choix maintenant de soit recommencer effectivement, soit acheter un ticket. Sympa, non ?

Homme derrière une vitre aux barrières de métro, personne pouvant donner des renseignements si tu es perdu, qui vérifie ton billet avec leurs vrais yeux car des fois les machines déconnent à mort et ne veulent pas de ton petit ticket tout valide qu'il est. Attention, l'Homme derrière une vitre aux barrières de métro n'est pas un surveilleur gentils de métro, et s'en tape complètement si tu sautes les barrières devant lui.

Ramasseur de cannette, pas vraiment une profession, mais les canettes en alu étant consignées, certaines personnes sembleraient avoir fait de leur ramassage leur gagne-pain en les collectant et les ramenant dans les endroits prévus à cet effet. Fonctionne aussi avec les bouteilles en verre et en plastique. "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se recycle" (Lavoisier, puisqu'on lui attribue aussi l'originale.)

Policier avec le sourire, aussi impensable que cela puisse être, les policiers, personnes représentant l'autorité pour le bien de tous, oh oui, le bien de tous, sont souriants et prévenants. On se croirait chez Candy.

Spécialiste en alcool, un métier qu'il est bien. Embauché dans les Systèmes Bolaget, seuls magasins gérés par l'État habilités à vendre de l'alcool au dessus de 5°, le spécialiste en alcool peut conseiller les clients du magasin sur les dernières liqueurs ou bières pour faire la fête comme proposer une étude comparée des vins californiens et bordeaux, entre 1974 et 2001, par cépage, châteaux et couleurs de poil du pubis du vigneron. Un métier en plein essor.

S'arrêtent ici les observations pour la Suède. Je ne pense pas que je développerai plus, mais qui sait ? L'appel du Grand Nord me poussera peut être à y retourner...